13 December 2018

« Foodies est là pour nourrir un vrai dialogue »

  • Foodies

    1

Category: Corporate

On s'engage , HELO

Foodies. Voilà le premier magazine food du Groupe dont le titre est l’exacte illustration de la ligne éditoriale qu’il s’est choisie : prendre à bras le corps, dans toutes ses dimensions et sous tous ses aspects, l’alimentation. 


Cela fait presqu’un mois que le magazine Foodies a été lancé. Avez-vous eu des commentaires ?


Il y a eu un engouement auprès de nos clients, nos collègues, nos familles et nos amis. On sent que Foodies accroche déjà. Le jour même de la sortie, un lecteur emballé nous a contacté et nous a proposé un sujet. On va laisser vivre le magazine et analyser le taux de pénétration dans quelque temps. Mais on a quand même réussi un pari avec Foodies qui est de nourrir un vrai dialogue autour du food. 


Pourquoi avoir lancé Foodies? 


On constate que les consommateurs sont à la recherche d’informations surtout par rapport à ce qu’ils mangent et ce qui touche directement ou indirectement à leur santé. On estime que les magazines existants ne répondaient pas toujours à leurs questionnements de manière objective. Panagora étant un acteur majeur dans le secteur du food, il était pour nous judicieux de prendre la parole sur un sujet qui nous concerne de près. 


Foodies va-t-il aborder les questions qui fâchent de même que les sujets controversés?


La tagline de Foodies, comme annoncée sur la couverture est « Pour manger mieux ». Notre objectif c’est vraiment d’éclairer le consommateur sur comment manger mieux. Il devient de plus en plus difficile pour le consommateur de faire le tri dans la masse d’informations disponibles.  De plus, tout le monde a un avis sur tout.  Nous mettons donc des experts à contribution pour aborder ces sujets qui font débat et éclairer les lecteurs. Ces experts sont indépendants. Ce que je veux dire c’est qu’ils sont libres de s’exprimer sur tous les sujets, même ceux qui pourraient potentiellement nous mettre un peu mal à l’aise. 


Qu’est ce qui pourrait vous mettre mal à l’aise ? 


 Il pourrait par exemple s’agir du taux de sucre dans certains produits. Cela pourrait sembler paradoxal que d’un côté on lance Foodies et qu’on vende, de l’autre côté des desserts. De même, certaines positions prises par des consommateurs ou des experts sur le sel, les matières grasses, les additifs ou la maltraitance animale sont des sujets controversés mais qui pourront être traités. 


Aujourd’hui, Panagora agit en privilégiant le HELO, c'est-à-dire les produits Healthy, Easy et Local. Cela ne signifie pas que Panagora ne va pas rentrer dans certains segments. Dans tout cela, je crois que la notion d’équilibre est extrêmement importante, de même que les notions de plaisir et de convivialité. En somme, il ne s’agit pas de dire aux consommateurs de s’abstenir de manger certains aliments, mais plutôt de leur montrer qu’il est judicieux de consommer avec modération et d’alterner les fréquences de consommation. 


Bien sûr, chez nous comme ailleurs, il y aura toujours des choses à améliorer. Mais on a pris le pari de se dire que l’on n’avancera que si l’on communique dans la transparence et dans le débat d’idées. 


Qu’est-ce qui différencie Foodies des autres magazines food ?


Le magazine n’est pas financé par la publicité. Les lecteurs peuvent être sûrs qu’aucun annonceur ne viendra influencer un article.  Dans la forme, Foodies regorge d’articles intéressants, et qui peuvent être grignotés facilement. Les titres, les photos, la maquette en général accrochent. Mais on est dans la période de lancement, c’est le premier numéro, il y aura certainement du peaufinage à faire pour le prochain magazine prévu en janvier. 

Latest News

19 February 2020

Dodo lance sa page facebook

Boulettes de poisson, bâtonnets de crabe, produits panés et autres spécialités pour enfants...gramatin...tanto.

Tou ler bon pou dodo !

Rendez-vous sur la page facebook @DodoFrozenFoods


05 February 2020

Panagora aide FoodWise à sauver 10 000 repas

Depuis 2018, Panagora accompagne l’ONG Foodwise dans sa lutte contre le gaspillage alimentaire. Chaque semaine, nos collègues de la distribution récupèrent auprès de divers hôtels et certaines enseignes KFC de la nourriture invendue qui est ensuite partagée à des écoles et des associations caritatives.


10 December 2019

Les entreprises de Valentina se retroussent les manches

800 kilos. C'est la quantité de déchets récoltés lors du Clean Up effectué par Avipro, NML, Panagora, ECS, ABC Motors, Phoenix Bev et quelques forces vives de Valentina, le 6 décembre. 

Pour manger mieux !

Chaque semaine, Foodies tente de répondre aux questions que tout le monde se pose sur ce qu'il y a dans nos assiettes. Suivez nous !

LIRE PLUS
foodies magazine