05 August 2021

Parcours | Bruno, Fit Sixties

  • parcours_Bruno_Petit

Category: Corporate

Nos Métiers

Une vie pleine de pep’s quand on est senior, c’est possible. La preuve avec Bruno Petit, notre fringant chauffeur !

Racontez-nous vos débuts à Panagora ? Un événement vous a marqué en particulier ?

Je suis arrivé fin 1982 comme ‘casual’. Comme certains le savent, Décembre, c’est le mois ‘congolo’ à Panagora et les journées sont longues. Départ à 06hrs30, retour à 17hrs30 pour ensuite repartir avec un nouveau chargement. A 22hrs, nous étions toujours en train de livrer les boutiques.  Pour le réveillon je n’étais pas avec la famille.

De toute évidence, ceci ne vous a pas découragé à rester à Panagora. :) Comment se passait vos journées au travail ?

Découragé ? Loin de là. J’étais trop content qu’on me propose un poste permanent au mois de janvier. Avoir un emploi stable était ma priorité. (Sourire) Nous étions alors en 1983. Et puis sa lepok la Panagora ti donn konze pou fête du Printemps. (Sourire) De nos jours, fermer boutique pendant 4 jours c’est inimaginable. C’était la belle époque ! (Rires)

Et puis nous étions plus que de simples ‘helpers’. On était au contact du client, on leur proposait des produits et on négociait avec eux. Surtout lorsqu’ils découvraient des nouveautés ! J’ai connu les débuts de Regal vous savez.

Ils réagissaient comment face aux nouveautés justement ? Vous avez des anecdotes ? :)

Zot ti mefian (Rires) Au lancement de Regal, nous vendions 50 boîtes de conserves alors qu’aujourd’hui...on parle de volumes ! (Sourire) Certains clients avaient aussi parfois du mal à prononcer le nom de certaines marques, c’était des ‘donn mwa 10 youpi (au lieu de Yopi) ou bien ‘mo pou pran 10 DAHI nature sucré sans sucre svp’. :)

D’autres ne comprenaient pas toujours en quoi certains de nos produits leur était utile. Je me souviens par exemple, qu’on devait proposer du ‘cari cerf’ en boîte aux commerçants de Quatre Sœurs…Et là-bas, les habitants pouvaient facilement se procurer du cerf frais. Mais bon c’est comme ça qu’on apprend !

J’aurais bien aimé intégrer la Vente mais à l’époque il fallait absolument un certificat et je n’avais pas pu faire ma SC malheureusement. Du coup, même avec de l’expérience et en ayant participé à la formation des vendeurs cela ne suffisait pas. Akoz sa mem zenfan,zot bizin byen aprann dan lekol. (Sourire)

Des regrets ?

Plus maintenant. J’aime beaucoup mon poste actuel et même si je n’ai pas pu accomplir ce rêve d’intégrer la vente ou le marketing, je suis quand même fier de mon parcours ici. J’ai travaillé à Mobimmo comme Téléphoniste, ensuite j’ai été successivement Messenger, Head of Messenger puis Office Driver.

Lorsque l’heure de la retraite aura sonné dans deux ans, j’aurais effectué 40 ans de bons et loyaux services au sein de l’entreprise. (Sourire)

Et puis, en plus d’y avoir fait de belles rencontres, mon travail à Panagora m’a permis de prendre soin de ma famille et de vivre ma passion pour le trail. Et je considère cela comme une très grande chance.

 

Bruno Petit_Parcours

 

C’est à Panagora que vous vous êtes pris de passion pour le trail ?

La course a toujours été ma passion. Plus jeune, je faisais du cross. En prenant de l’emploi ici, j’ai pu participer à beaucoup de Relais Marathon Intersections et j’étais toujours Premier. Puis ça a été les compétitions internationales !

Je me souviens encore du premier Royal Raid organisé par LUX. Panagora avait sponsorisé 10 employés et nous avions pu participer à la course de 35km ! C’était ma toute première compétition et j’ai fini 33ème sur 150 participants. (Sourire)

Je ne vous ne cache pas que c’est dur. Pendant une course on est souvent découragé, mo mem mo dir ki mo pe fer la…mais à la fin on en redemande ! La preuve, à ce jour, je totalise 11 participations au Royal Raid et je ne suis pas prêt de m’arrêter même si c’est un sport qui requiert beaucoup de sacrifices. Ma femme en sait quelque chose ! (Rires)

C’est quoi le plus dur quand on pratique le trail justement ?

Ce sont les heures d’entraînement. Car tout est dans la préparation physique. Le trail demande de l’endurance et il faut en plus conserver une bonne hygiène de vie. Du coup, Eté comme hiver, je commence à m’entraîner à 5hrs du matin. Même pendant le confinement j’ai fait en sorte de ne pas me laisser aller. En plis ou kone, kan nou ti lakaz, ti gato parsi ti gato par la. :) Au bout de 2 semaines j’ai dit stop et j’ai repris mes entrainements. Malheureusement, je me suis blessé à force de courir sur le béton. Résultat. Six semaines de repos.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans ce sport ?

C’est un sport qui vous donne un mental d’acier et un esprit positif. Je vois aussi les bienfaits que ça m’apporte niveau santé donc c’est pour ça que je ne me décourage pas. 

 

Parcours_Bruno_Petit

 

Vous quitterez Panagora avec beaucoup de bons souvenirs. Quels conseils donneriez-vous aux nouvelles recrues ?

Ah oui, avec les collègues nous avons eu de très moments. Deux en particulier. Les fêtes de fin d’année organisées au Domaine Anna et à Casela. Nous pouvions amener nos épouses à cette époque et croyez-moi elles étaient ravies ! (Rires)

Sinon aux nouveaux panagoriens, je leur dirai tout simplement de faire confiance. Le facteur humain est quelque chose d’inné dans le groupe. Nous avons la sécurité de l’emploi et avec la Covid, c’est une grande chance que nous n’ayons pas dû faire face à des licenciements.

Vous avez un souhait en particulier pour l’avenir ?

Une bonne santé. C’est le plus important. 

 

#people  #ansam #panagora

Découvrez Paul, une autre pépite de Panagora ici. Bonne lecture !

Latest News

17 September 2021

Food for Thought | What is the carbon footprint of importing food to Mauritius?

While strong efforts have been made over the years towards self-sufficiency, Mauritius currently imports around 75% of its food requirements. What kind of ecological footprint does this have ?


15 September 2021

Recette | poulet à la moutarde et au yaourt

Pour réchauffer les cœurs et hausser le moral, rien ne vaut un bon plat bien chaud et qui tient l’estomac ! Notre recette de poulet à la moutarde et au yaourt tient toutes ses promesses


08 September 2021

MANGER MIEUX | Omelette aux légumes du soleil

Omelette aux légumes | Pour manger plus sainement et se faire plaisir, voici une recette très facile et rapide à réaliser pour toute la famille. #eat #healthy #mauritius # recipe #lokal #food

Pour manger mieux !

Chaque semaine, Foodies tente de répondre aux questions que tout le monde se pose sur ce qu'il y a dans nos assiettes. Suivez nous !

LIRE PLUS
Foodies_mag